Le chant prénatal

Les origines

Depuis la nuit des temps, les femmes de toutes les civilisations chantent.
L’origine des berceuses ne peut être datée tant elles sont indissociables des bébés.
Il se peut même que le chant ait précédé le langage… du moins Darwin était de cet avis.

En France, dans les années 60, la cantatrice Marie-Louise Aucher, établit des correspondances subtiles entre les sons et les différentes parties du corps humain : c’est ainsi que naît la Psychophonie.
Ce n’est que quelques années plus tard, que le Chant Prénatal voit le jour.

Depuis les années 70, plusieurs « branches » du Chant Prénatal se sont formées.
Elles sont toutes orientées vers une attitude d’écoute bienveillante, un accompagnement de chaque participante (dans son cheminement sur l’approche de son corps, de sa respiration, de sa voix), et sur le lien affectif parents-enfant.

Pourquoi faire du chant prénatal ?

Le Chant Prénatal est ouvert à toute femme enceinte dès le début de sa grossesse, ainsi qu’à ses proches, ou toute personne dont elle souhaite être accompagnée.

Partant du principe que la voix de la maman est toujours la plus belle pour son bébé, il n ‘est pas nécessaire de chanter juste, ou d’avoir des connaissances musicales. Aucune expérience en chant n’est requise : le Chant Prénatal est avant tout une affaire de sons et de vibrations.

Les apports du Chant Prénatal pendant la grossesse sont nombreux :

  • prendre du temps pour soi et favoriser le bien-être ;
  • permettre la libération des émotions ;
  • prendre conscience de son corps et être à son écoute ;
  • mobiliser et mettre en vibration son corps ;
  • travailler sur la respiration ;
  • exercer le souffle ;
  • favoriser la relation à l’enfant à naître, créer du lien (triade mère-enfant-père) ;
  • créer un répertoire de chansons pour son bébé.
  • prendre du temps pour soi et favoriser le bien-être ;
  • permettre la libération des émotions ;
  • prendre conscience de son corps et être à son écoute ;
  • mobiliser et mettre en vibration son corps ;
  • travailler sur la respiration ;
  • exercer le souffle ;
  • favoriser la relation à l’enfant à naître, créer du lien (triade mère-enfant-père) ;
  • créer un répertoire de chansons pour son bébé.

Les apports du Chant Prénatal pour l’accouchement :

  • être à l’écoute de son corps ;
  • permettre de rester concentrée sur le travail, de se centrer ;
  • gérer et sonoriser son souffle ;
  • relâcher, détendre son corps, et donc apaiser, atténuer la douleur (le son aide à traverser la douleur) ;
  • le son fait respirer (oxygénation du corps de la maman et donc du bébé) ;
  • les sons émis par la mère au moment des contractions sécurisent son bébé, d’autant plus s’il les a déjà perçu pendant la grossesse. Ils apportent un soutien au bébé pendant l’accouchement, d’où l’importance de poursuivre les vibrations s’il y a une péridurale ou même une césarienne, ainsi le bébé n’est pas seul ;
  • le père a un rôle à jouer dans l’accompagnement, avec sa voix: il ajoute ses vibrations à celles de la mère, il peut aussi suppléer la mère (si épuisement, péridurale, césarienne). Il est un lien, un encouragement, un enrichissement vibratoire ;
  • créer une harmonie bébé-maman-papa.

Et après la naissance ?

Le Chant Prénatal peut se pratiquer jusqu’aux 3 mois de l’enfant, car pendant ses trois premiers mois de vie terrestre, l’enfant continue sa maturation. Le Chant Prénatal permet ainsi au bébé d’être dans la continuité des bercements, du balancement, des sons et chansons.
Il est possible de mettre en place des ateliers pour le bébé, où l’on associe chants et massages.

Pour la maman, le Chant « Postnatal » prend tout son sens, car il permet une réappropriation de son corps : mobilisation du bassin et du périnée, apaisement des tensions, circulation de l’énergie.
Les séances permettent aussi d’échanger autour de différents thèmes (l’allaitement, la fatigue, les inquiétudes). C’est aussi une belle occasion d’étoffer son répertoire de chansons.

Déroulement d'une séance

Les séances de Chant Prénatal s’organisent soit en atelier d’1h30 (minimum 4 participant(e)s), soit en séance individuelle d’1h.

Chaque séance comprend quatre temps :

  • un travail sur le corps : détente, relaxation, éveil et exploration corporel ;
  • un travail sur la voix et la respiration ;
  • un partage de chansons ;
  • un partage d’expérience.